Accueil > Luttes / Mobilisations > CARTE SCOLAIRE ALLIER

CARTE SCOLAIRE ALLIER

ALLIER : Les RPI et la maternelle en ligne de mire

8 mars 2018

Dans l’Allier 40 fermetures pour moins de 30 ouvertures.
C’est au moins 24 classes touchées à ce jour pour la grande majorité en RPI ou des maternelles en ville.
A moyen constant l’Inspection Académique relève les seuils comptables pour faire face aux dédoublements en CP et Ce1 en REP et REP+.
Des écoles rurales vont être fortement fragilisées, tandis que des écoles de ville en REP ou REP+ vont devoir "jongler" pour organiser les dédoublements.

Des élus, des parents, la FCPE, des organisations syndicales (FSU, CGT Educ’action, SUD Education) se sont réunis le 7 février à TRONGET et lancent un appel à la mobilisation :
- Partout où cela est possible, occupation des écoles à la rentrée le 26 février
- Demande de rendez-vous à la préfète qui aura lieu le 28 février
- Samedi 3 mars à St Gérand de Vaux (14h) "Assises de défense de l’école publique"

Avec le concours des maires ruraux et la présence du Pt de la Fédération Nationale de Ecoles Rurales
- Manifestation lors du CDEN dont la date n’est pas encore fixée.

APPEL DE TRONGET

Nous nous sommes réunis mercredi 7 février 2018 à Tronget : citoyens, parents, enseignants, élus locaux de Buxières-les-Mines, organisations syndicales CGT-Educac’tion, FSU 03, SNUIPP-FSU, SUD-Education, parents d’élèves FCPE.

Nous lançons une alerte : la carte scolaire envisagée cette année franchit une étape par rapport à toutes les précédentes. Les nombreuses fermetures de classes imposées par l’absence de création de postes amorcent une refonte de la géographie de l’Allier allant contre les besoins et la vie des populations.

Elle serait l’amorce de fermetures plus massives encore l’an prochain, visant à contraindre communes, habitants, écoles, services publics, au regroupement territorial.

NOUS VOULONS ET NOUS POUVONS FAIRE VIVRE TOUS LES TERRITOIRES DU DEPARTEMENT.

Nous appelons donc les parents d’élèves, les élus, les personnels, la population, à agir partout pour la rentrée du 26 février, pour dire et afficher : Non aux fermetures, il faut plus de postes.

Nous soutenons les occupations et actions menées pour chaque école ou classe menacée.

Déjà des mobilisations à Buxières, St Gérand de Vaux, Paul Fort et Jean Renoir à Montluçon, RPI Archignat St Sauvier Treignat, RPI La petite Marche Terjat Mazirat

Portfolio