A VENIR


Y en a marre de travailler sous pression.

Nous invitons tous les collègues soumis au dispositif de "suivi et d’accompagnement" des CP/CE1 dédoublés à se réunir le vendredi 23 nov à 17h (salle(...)

Manif de soutien aux mineurs isolés étrangers

RESF 63 appelle à manifester : Place de Jaude à Clfd mercredi 21 novembre à 15h. Ils sont à la rue,privés de leurs droits, victimes d’une politique(...)

Accueil > Luttes / Mobilisations > CARTE SCOLAIRE CANTAL

CARTE SCOLAIRE CANTAL

26 février 2018

AURILLAC : RASSEMBLEMENT DEVANT LA PREFECTURE JEUDI 1er MARS A PARTIR DE 17H15. La carte scolaire annoncée par Mme la DASEN ne peut satisfaire personne.

Les moyens dans le primaire seront en négatif au regard de l’année précédente puisqu’ils enregistrent une perte de deux postes. Ce déficit sera de nature à aggraver des conditions de travail marquées par une pénibilité déjà forte du métier et, incidemment, la qualité d’accueil des élèves. Pour mémoire : RASED sous dotés au regard de la réalité des besoins, enseignants non remplacés, et, depuis cette rentrée scolaire, embauche de contractuels(en lieu et place d’une augmentation du nombre de postes statutaires), fermeture d’écoles sur le bassin d’Aurillac ces dernières années.

Dans le secondaire, des fermetures de classes sont prévues, qui produiront mécaniquement une augmentation du phénomène de la surcharge des effectifs des classes. Dans les collèges, les conditions de travail ne vont pas vers le mieux non plus.

Dans le Cantal, malheureusement comme ailleurs, le sort réservé à l’Ecole Publique par cette carte scolaire n’incite pas à l’optimisme. On peut au contraire s’inquiéter d’une nouvelle dégradation de l’Ecole Publique, s’inscrivant dans celle, plus large des services publics, et s’inquiéter aussi des effets qu’elle aura sur les conditions d’exercice de nos métiers.

Pour ceux et celles qui partagent ces inquiétudes, la CGT Educ’action appelle à un rassemblement devant la Préfecture où se tiendra le prochain Conseil Départemental de l’Education Nationale, lequel est censé entériner le projet de cette funeste carte scolaire.

Le tract d’appel :

PDF - 111 ko