A VENIR


MERCREDI 27 MARS

Rassemblement devant la Préfecture de Clermont-Ferrand à 16H pour dénoncer le projet de loi portant transformation de la Fonction publique à l’appel(...)

JEUDI 28 ET VENDREDI 29 MARS

L’assemblée générale des personnels grévistes de l’éducation nationale du Puy de Dôme a voté la reconduction de la grève pour jeudi 28 mars 2019 et(...)

SAMEDI 30 MARS

MANIFESTATION ACADÉMIQUE contre les réformes dans l’éducation : l’École de la Confiance, sur le Lycée, la voie professionnelle à l’appel de la CGT,(...)

Mutation intra : du 29 mars au 4 avril...

Mutation intra : du 29 mars au 4 avril !

Accueil > Administratifs, Techniques, Labo, Santé et Sociaux > RIFSEEP

RIFSEEP

Entre l’aléatoire et l’individualisation

8 septembre 2018, par Elena Blond

Le RIFSEEP s’applique à tous les agents relevant de la loi du 11 janvier 1984 – sauf exemptions : les enseignants – à toutes les primes fonctionnelles jusque‐là applicables. Il s’inscrit dans un processus de "refonte et de simplification des régimes indemnitaires".

La CGT revendique
 La suppression de l’entretien d’évaluation et de tout dispositif qui remettrait en cause une véritable reconnaissance des qualifications mises en œuvre et le déroulement de carrière.
 Dans l’immédiat, la dissociation de l’évaluation de la progression de carrière.
 Aucune enveloppe fermée globale du nombre de mois de réduction d’ancienneté.
 La suppression des quotas de 20 % et 30 % bénéficiant d’une progression de note.
 Aucune majoration de la durée d’échelon qui implique un ralentissement de la carrière.
 Aucune rémunération mensuelle brute inférieure à 2 200 € (soit 1 800 € net) et une augmentation immédiate de plus de 400 € (90 points d’indice) pour tou-te-s.
 La revalorisation immédiate du point d’indice de 8 %.
 La refonte de l’ensemble des grilles de traitement.
 La suppression de toutes les primes et leur intégration dans les rémunérations.
 En mesure transitoire, même niveau d’indemnités pour l’ensemble des corps (AENES, ITRF, Bibliothèques) à 20% de la rémunération.
La CGT rappelle que ses revendications permettraient de répondre rapidement, clairement et facilement à la nécessaire révision en profondeur du traitement des agents de la Fonction publique en général et des salariés de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche en particulier.
Lire la suite en cliquant sur le PDF


Voir en ligne : 4 pages CGT Educ’action spécial RIFSEEP