A VENIR


Assemblée Générale des personnels 63

Centre Richepin Clermont-Fd Salle 7 16h-18h avec l’appui de l’intersyndicale départementale Éducation nationale, pour discuter des suites de(...)

CONGRES CONFEDERAL

LE 52ème CONGRES de la CGT s’est tenu du 13 au 17 mai 2019. Pour le compte rendu , suivez-le lien..

Pour une école de la Confiance

Ici l’analyse de la Cgt Educ, article par article !

Actions contre les réformes Blanquer

De nombreuses actions, à l’initiative d’enseignants, de parents et aussi d’élus se déroulent localement contre les réformes Blanquer dans l’Académie :(...)

Accueil > Luttes / Mobilisations > Elections professionnelles

Elections professionnelles

Progression de la CGT Educ’action

19 décembre 2018

Les élections professionnelles 2018 viennent de se terminer.
La CGT Educ’action de Clermont-Ferrand enregistre une progression de 113 voix sur toute l’académie et conserve 2 sièges chez les PLP, 1 siège chez les certifiés, 1 siège en CCP enseignant.

DECLARATION DES REPRESENTANTS CGT LORS DU DEPOUILLEMENT DES ELECTIONS PROFESSIONNELLES LE 4 DECEMBRE 2018

Si nous ne pouvons que remercier les personnels du rectorat de Clermont-Ferrand qui ont été très réactifs à nos demandes et ont toujours essayé de faire en sorte que ces élections se déroulent dans les meilleures conditions possibles, nous devons, malheureusement déplorer le faible taux de participation qui montre une fois de plus que le vote électronique n’est pas un bon choix de modalité de scrutin.
Nous ne reviendrons pas sur l’incompréhensible et scandaleux dysfonctionnement de l’ouverture du scrutin, qui nous conforte dans notre opposition aux délégations de services publics quand les solutions en interne existent.
Nous tenons à souligner la forte disparité de la participation dans l’Académie, entre les 13% de votants des non titulaires exerçant des fonctions de surveillance, et les 75 % des Personnels de Direction (chiffre du 6/12 12h)
Les personnels précaires (Aesh, Aed), peu familiers de leur adresse académique, sont de fait éloignés de l’exercice démocratique qu’auraient pu constituer les élections professionnelles si elles avaient été conduites dans de meilleures conditions.
Les modalités de campagne électorale à travers des envois mails ciblés sur une journée précise ont provoqué l’inondation des boîtes mails des collègues, notamment au cours de la période des vacances de Toussaint, ce qui en a découragé certains et les a parfois dissuadés de voter.
Par ailleurs, la distribution des notices de vote dans les établissements laisse apparaître de grandes différences de traitement selon le statut et la position de l’agent : TZR en AFA ou non, congés maladie, personnels détachés…
Certains personnels n’ont pas pu voter du premier coup, ce qui a entraîné un découragement, et nous ne pouvons qu’émettre des réserves quant aux résultats de ces votes. En 2014, nous demandions qu’un bilan soit fait sur ce mode de scrutin électronique qui affaiblit la représentativité des organisations syndicales. Il va sans dire que nous réitérons cette demande.
Tout cela est à mettre en lien, nous semble-t-il, avec la remise en cause des instances paritaires dans le cadre de CAP 2022.
S’opposant à cette remise en cause, la CGT Educ’Action entend être au plus près des personnels, défendre et gagner de nouveaux droits, continuer de dénoncer les politiques d’austérité qui mettent à mal les Services publics et porter sa vision de l’Ecole.
Nous tenons également à apporter notre totale solidarité avec la jeunesse mobilisée et les salariés des secteurs déjà entrés dans la grève. Nous nous inscrivons dans les mobilisations actuelles sur nos revendications et appelons d’ores et déjà à la mobilisation massive des personnels pour l’augmentation des salaires, contre les réformes du lycée et de la voie professionnelle, contre CAP 2022 et les 3600 suppressions de postes prévues en 2019 dans notre Ministère.