Accueil > Luttes / Mobilisations > Pas protégés, pas de rentrée le 11 mai

Pas protégés, pas de rentrée le 11 mai

Lettre ouverte aux maires, présidents des conseils Départemental de l’Allier et Régional

26 avril 2020, par Elena Blond

Nous vous adressons conjointement ce courrier afin d’attirer votre attention sur les conditions d’ouverture aux élèves et de maintien d’une activité scolaire dans les écoles, collèges et lycées jusqu’à la fin de l’année scolaire.
Les questions qui se posent sont d’abord en termes de matériel, mais pas seulement. Nous soulevons également la question des personnels, et plus précisément de l’organisation de leur travail et de leur temps de travail face à la contrainte du maintien des lieux et équipements totalement désinfectés.

PDF - 80.8 ko
11 mai conseils et droits
PDF - 156.4 ko
Courrier aux élus

1/ Les conditions matérielles :
►Nous avons entendu dire que le département allait fournir deux masques lavables par enfant. Ce dispositif, s’il semble aller dans le bon sens, est inefficace car les 2 masques devront être tous les deux utilisés quotidiennement et ne pourront pas être lavés et séchés correctement pour le jour suivant). Mais qu’en est-il des personnels ? Sur une journée de huit heures, les personnels devraient disposer d’au moins deux masques quotidiens.
►Le gel hydroalcoolique : est-il prévu ? Si oui en quelle quantité ? Comment sera-t-il conditionné ? Pour quel usage ? Sera-t-il à disposition dans les sanitaires, chaque salle de classe, d’activité, à la cantine. Nos questions se fondent sur l’enquête de l’ONS qui montre que trois établissements sur quatre manquent de gel.
►Le savon : comment est-il conditionné (pain, liquide) ? Y en a-t-il suffisamment pour permettre des lavages de mains fréquents et par tous les élèves et les personnels. Cette fois encore, l’enquête de l’ONS pointe qu’une école sur sept et un établissement du secondaire sur 10 n’ont pas assez de savon.
►Lingettes désinfectantes : en disposez-vous, suffisamment pour une utilisation pluriquotidienne par les personnels de l’école ?
►Produits d’entretien désinfectant : en disposez-vous, suffisamment pour une utilisation pluriquotidienne ?
►Les points d’eau sont-ils en nombre suffisant en rapport au volume d’élèves qui vont les utiliser au moins 6 fois par jour ? L’enquête de l’ONS montre que 25% des écoles et 22% des établissements du second degré ont une insuffisance d’équipements sanitaires.
►De combien de sanitaires disposez-vous pour combien d’élève et personnel ? Qui va les nettoyer après chaque passage ?
►Les salles de classe : est-ce que la taille de chaque classe permet la distanciation sociale recommandée (+/- 1,20 m) à 15 personnes présentes en même temps (1 enseignant + 14 élèves, ou moins s’il y a la présence d’un·e atsem, un·e aesh…) ?
►Les espaces de circulation : leur dimension ou leur situation permettent-ils de respecter la distanciation sociale recommandée (+/- 1,20 m) à chaque moment de la journée ?
►Le matériel scolaire : chaque élève dispose de son propre matériel, comment est-il identifié ?

2/ Les conditions de travail des personnels :

Avant le 11mai :
►Qui va assurer le nettoyage et la désinfection des locaux et du matériel ? Dans quelles conditions ?
►La tâche est extrêmement volumineuse. Le délai est extrêmement court. Il sera donc impossible de conserver les horaires habituels des agents. Avez-vous le personnel en nombre suffisant ? Le personnel est-il formé à procéder à de telles tâches ?

A partir du 11 mai :
Les questions posées précédemment restent valables.

►Avez-vous établi un planning de nettoyage quotidien (si oui à quelle fréquence ?), avez-vous estimé le volume d’heures nécessaires pour assurer la désinfection et le nettoyage complet des locaux et du matériel et ce, de manière hebdomadaire ?
►Qu’est-il prévu pour nettoyer chaque sanitaire au moins deux fois par jours ?
Ceci est aussi valable pour les installations sportives : les problèmes et questions posées sont exactement les mêmes que pour les locaux scolaires.
►Comment seront protégés les personnels pour lesquels cette distanciation n’est pas possible, notamment pour l’accompagnement pédagogique individuel et les soins au corps (AESH, infirmier.es, ATSEM) ?

3/ La restauration scolaire

►La réouverture du restaurant scolaire est-elle prévue ?
►Qu’est-il est prévu pour assurer le respect des gestes et distances barrière (+/- 1,20 m) ? ►Quelles protections sont prévues pour les agents de votre collectivités (ou les salariés des entreprises prestataires y exerçant ?).
►Sur quelles bases considérez-vous que la cantine serait moins dangereuse du point de vue de la transmission virale ?

4/ Les transports scolaires
►Comment sont prévus les transports scolaires pour permettre la distanciation sociale recommandée (+/- 1,20 m) ?
►Etes-vous en capacité d’organiser le ramassage et le transport de tous les enfants dans le respect des règles de la distanciation sociale recommandée (+/- 1,20 m) ?
►Est-il prévu des ajouts de bus et surtout de personnels dans les bus pour faire respecter les règles sanitaires ?

►Comment allez-vous garantir aux familles la non-contamination des enfants ou adolescent.es confié.es à l’école ou l’établissement, le danger étant que des enfants porteurs asymptomatiques transmettront le virus aux personnes vulnérables de leur entourage ?

En attendant la réponse que vous pourrez apporter à toutes ces questions, veuillez accepter nos sincères salutations ainsi que l’assurance de notre attachement à la qualité des services publics de notre pays. Cette qualité ne peut pas faire l’impasse sur la santé et la sécurité des élèves et de leur famille, des personnels, et des salariés des entreprises prestataires.

Le 27 avril 2020
La CGT Educ’action de l’Allier et la Coordination des Sections Départementales CGT des Territoriaux de l’Allier

PDF - 715.3 ko
Déconfinement points de vigilance
Points de vigilance
PDF - 987.3 ko
Que faire à partir de lundi 4 mais et les autres jours
La CGT vous accompagne et vous conseille sur le démarche